Dossier Covid-19 / SARS-COV-2

  • Avant propos : chiffres-clés et sources d’informations essentielles

    Chiffres-clés mis à jour quotidiennement en fin de journée sur Santé Publique France.

    Carte interactive : nombre de décès à l’hôpital, nombre d’hospitalisations, nombre de patients en réanimation, nombre de retours à domicile.

    Liste de diffusion DGS-urgent à partir du site du ministère de la santé et des solidarités : l’abonnement de tout professionnel de santé à cette liste est hautement recommandé pour le suivi de l’actualité concernant le virus.

  • TERMINÉ - Stade 1

    Le stade 1 du plan ORSAN, déclenché le 23 février 2020 par Olivier VÉRAN, ministre de la santé et des solidarités, et relatif aux mesures limitatives à l’introduction du virus en France, n’implique pas de mobilisation particulière de la part des chirurgiens-dentistes.

  • TERMINÉ - Stade 2

    Le stade 2, déclenché le 29 février et visant à freiner la propagation du virus sur le territoire, s’inscrit dans le dépistage du virus et l’application de mesures à la fois pour le sujet malade et pour les patients-contact. Les premières mesures et conduites à tenir pour les chirurgiens-dentistes étaient les suivantes.


    Fonctionnement des cabinets dentaires de ville

    Extraits et interprétations du guide méthodologique de préparation au risque épidémique du ministère au 20 février :

    Si vous recevez des patients venant de ces zones depuis moins de 14 jours, même s’ils ne présentent aucun signe de la maladie, essayez si possible et au préalable de retarder les soins jusqu’à ce que le délai de 14 jours sans symptômes soit écoulé (source : département alertes et crise ARS). En outre, il est recommandé pour ces personnes de :

    – Surveiller leur température 2 fois par jour

    – Porter un masque chirurgical en présence de leur entourage et en dehors du domicile

    – Réduire les activités non indispensables (cinéma, restaurant, soirées…) et la fréquentation de lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, établissements d’hébergement pour personnes âgées…)

    – Se laver les mains régulièrement

    En cas de patient venant de ces zones et présentant à son arrivée au cabinet dentaire des signes d’infection respiratoire, de fièvre ou de difficultés à respirer (= cas suspect ou cas possible) :

    – Faire porter un masque chirurgical par le patient et assurez-vous de la désinfection de ses mains par friction hydroalcoolique.

    – Evaluer le risque potentiel au regard du nombre de personnes dans la salle d’attente au moment du passage du patient.

    – Contactez le SAMU Centre 15 en faisant état de la situation pour l’analyse de situation.

    – Dans l’hypothèse du risque, c’est le SAMU qui sera chargé d’organiser le transport du patient vers l’établissement de santé.

    – NE PAS ORIENTER LE PATIENT VERS LES URGENCES


    Approvisionnement et doctrine d’utilisation des masques

    • Au 28 février, des ruptures d’approvisionnement sont signalées chez la majorité de nos fournisseurs habituels, tant en ce qui concerne les masques chirurgicaux de type IIR, que les masques de type FF2P.
    • Au 2 mars, conformément à l’instruction de la DGS, en cas de pénurie de masques chirurgicaux à votre cabinet, vous pouvez, sur présentation de votre carte CPS comportant votre numéro RPPS, retirer 1 boite de 50 masques du stock « Etat » à l’officine de proximité.

    Doctrine d’utilisation des masques issus du stock Etat au 2 mars

    Avis de la SF2H sur l’utilisation des masques au 4 mars

  • TERMINÉ - Stade 3

    Le stade 3, déclenché le 14 mars, est le stade au-delà de celui du dépistage de la pathologie chez les sujets. Il s’agit de celui où le virus circule au sein de la population ; toute personne est à considérer comme un patient-contact. On quitte la logique de dépistage en faveur d’une logique de prise en charge. Le stade 3 implique la mise en oeuvre de nombreuses mesures définissant les nouvelles modalités de prise en charge des patients.
    Pour le chirurgien-dentiste, l’effort d’adaptation est considérable.


    Conduite à tenir pour tout chirurgien-dentiste

    Extraits et interprétation du protocole du Conseil National de l’Ordre des chirurgiens-dentistes au 18 mars.

    À tous les cabinets dentaires :

    – FERMETURE DES CABINETS DENTAIRES POUR TOUS LES SOINS (SAUF SOINS URGENTS)

    – MISE EN PLACE D’UNE PERMANENCE DÉPARTEMENTALE DES SOINS DENTAIRES URGENTS PAR LE CONSEIL DE L’ORDRE DES CHIRURGIENS-DENTISTES

    En conséquence :

    – Décommandez tous les rendez-vous avec vos patients pour des séances de soins non-urgents.

    – Mettez en place une permanence téléphonique ou courriel à votre cabinet pour les patients qui appelleraient pour une prise en charge afin de les orienter vers le système de garde (régulation téléphonique, par secteurs le cas échéant).

    Le protocole de régulation téléphonique des urgences dentaires fonctionne de la manière suivante :

    Qu’entend-on par « urgence » ou « soin urgent » ?

    Sont des urgences : les infections aiguës, les douleurs sévères, les hémorragies sévères et les traumatismes de la sphère oro-faciale.

    Ne sont pas des urgences : gingivites, caries non douloureuses ou à douleur modérée, dent fracturée non-douloureuse, fracture d’appareil amovible, ou rescellement de couronnes, bridges, définitifs ou provisoires.

    (Source : recommandation de bonnes pratiques de l’association dentaire française)

    Pourquoi fermer les cabinets dentaires ?

    En période épidémique, le contact entre le patient et le chirurgien-dentiste au cours du soin présente un très haut risque de contamination, du patient par le praticien ou du praticien par le patient. De plus, les instruments dynamiques du chirurgien-dentiste (turbines, pièces à mains…) aérosolisent et projettent le virus jusqu’à 1m50 autour du fauteuil.

    Seuls les cabinets validés par l’Ordre et détenant toutes les protections supplémentaires individuelles nécessaires (blouses, charlottes, sur-chaussures, etc.) sont habilités à réaliser des soins.

    Que se passe-t-il pour mes assistantes ?

    Votre personnel est sujet au confinement au 17 mars. Les cabinets dentaires peuvent bénéficier du chômage partiel à cette adresse.

    Que se passe-t-il pour moi en tant que praticien ?

    Vous pouvez vous porter volontaire…

    – auprès de votre Conseil Départemental de l’Ordre pour contribuer à la permanence des soins urgents ou au travers du système de régulation.

    – auprès d’une structure hospitalière à proximité.

    – à la réserve nationale.

    En tant que professionnel de santé, le chirurgien-dentiste peut bénéficier de la garde d’enfants à titre dérogatoire dans les établissements scolaires habilités dans le cadre de l’épisode épidémique, sur présentation de sa carte CPS.

    Et mon cabinet ? Il est certes fermé mais j’ai quand même des charges ! Comment vais-je tenir sur le plan économique ? Les contrats d’assurances professionnelles ne couvrent pas ce type de risque !

    Ce sujet ne relève hélas pas, au regard du décret n°2010-585 du 2 juin 2010, des prérogatives confiées aux URPS. Les dispositifs compensatoires de la perte d’activité des chirurgiens-dentistes par les sociétés d’assurance et les autres formes d’aides financières de divers organismes (Assurance Maladie, caisse de retraite…) sont une question syndicale.


    Exercice du chirurgien-dentiste de garde

    Seuls les chirurgiens-dentistes de garde et dotés des équipements de protection individuelle requis sont autorisés à effectuer des soins urgents dans le cadre de la permanence des soins.

    Accueil physique des patients et protocole de soins :

    Consulter le guide de l’ADF

    Equipement des cabinets dentaires de garde en protections individuelles :

    Concernant spécifiquement les masquesun message d’alerte de DGS-urgent est paru le 18 mars pour avertir les professionnels de santé d’un envoi de stocks d’Etat par l’intermédiaire des pharmacies, à raison d’une officine par département. Cet envoi, contenant à la fois des masques chirurgicaux et des masques FFP2 nécessaires aux soins, a été adressé aux officines pour les besoins des professionnels de santé (chirurgiens-dentistes inclus) au titre des 2 semaines suivantes.

    Or, le même jour, le Conseil National de l’Ordre des chirurgiens-dentistes publie la conduite à tenir du chirurgien-dentiste dans le cadre du confinement, et sonne la mise en place du système de garde, uniquement consacré aux urgences dentaires.

    En raison de ce système de garde, une organisation parallèle spécifique a été mise en place pour les chirurgiens-dentistes pour la distribution des masques en lien avec le Conseil National. C’est par ailleurs pour cette raison que le 27 mars, alors qu’un nouveau message d’alerte DGS-urgent avertit les professionnels de santé de l’expédition de nouveaux stocks de masques, les chirurgiens-dentistes ne sont pas inscrits en tant que bénéficiaires de la dotation.

    La mission de distribution des masques d’Etat entre les 8 départements de Bourgogne Franche-Comté afin d’alimenter les gardes a donc été confiée au Conseil Régional de l’Ordre des chirurgiens-dentistes.

    Toutefois, dans un contexte d’insuffisance des stocks de masques et d’absence d’autres équipements de protection individuelle (EPI), votre URPS s’est engagée à équiper les cabinets de dentaires de garde des 8 départements de Bourgogne Franche-Comté en EPI de manière à assurer la permanence des soins dentaires urgents mise en place par les Conseils Départementaux de l’Ordre. Ces équipements comprennent : blouses, sur-blouses, casaques, pyjamas, charlottes, sur-chaussures, kits d’implantologie stériles, etc.

    Enfin, l’ARS collecte également les dons d’équipements de protection individuelle reçus de toute part, qu’elle ré-injecte à un niveau libéral interprofessionnel régional.

    Doctrines à l’égard de l’usage des équipements de protection individuelle :


    Soutien aux Professionnels de Santé

    Les soignants sont en première ligne contre le coronavirus, situation qui peut s’avérer hautement anxiogène tant par la charge de travail que par les risques encourus. L’association SPS (Soins aux Professionnels de Santé) soutient les soignants tout au long de l’épisode épidémique.

  • EN COURS - Levée du confinement et reprises d'activités

    AVERTISSEMENT :

    Nous travaillons continuellement à renseigner cette section pour vous apporter les meilleures informations disponibles, dans la mesure de l’authenticité, de la fiabilité, et de la permanence de celles-ci.

    Alors que l’état d’urgence sanitaire est prolongé jusqu’au 24 juillet 2020, il est prévu que le déconfinement au 11 mai 2020 et la reprise des activités de soins par les chirurgiens-dentistes se déroulent dans des conditions d’hygiène et de sécurité avancées, de manière à ce que le grand public puisse de nouveau avoir recours aux soins dentaires tout en limitant au maximum les risques de propagation du virus.

    « Rappelons que la levée du confinement doit être progressive. Il ne faudrait pas que l’on doive re-confiner la France au bout de 2 semaines… »

    – Pierre PRIBILE, Directeur de l’Agence Régionale de Santé Bourgogne Franche-Comté, 6 mai 2020

    Recommandations pour la reprise d’activité des cabinets dentaires à la levée du confinement

    La levée du confinement ne signifie pas que le virus ne circule plus.

    Afin de limiter sa propagation par les activités de soins, un guide méthodologique à l’usage du chirurgien-dentiste a été composé par les experts nationaux visant à fournir toutes les recommandations pour les prises en charge en situation de déconfinement dans le contexte épidémique. Ce guide traite notamment :

    • Des mesures à prendre en matière d’aménagement des locaux,
    • De la nouvelle conduite du praticien et de son personnel à l’égard des patients,
    • Des soins qu’il est possible d’effectuer et dans quelles conditions,
    • Des adaptations en matière d’asepsie au cabinet.

    Recommandations d’experts pour la prise en charge des patients nécessitant des soins bucco-dentaires en période de déconfinement dans le cadre de l’épidémie de COVID-19 :

    Guide national des recommandations

    Guide pratique de l’ADF

    Equipement par l’Etat des chirurgiens-dentistes en masques chirurgicaux et FFP2

    Dans la perspective de la levée du confinement, et afin d’accompagner les professionnels de santé de ville à la reprise de leur activité, le Ministère de la Santé et des Solidarités a procédé dans la semaine du lundi 4 mai à l’envoi d’une dotation de masques chirurgicaux et FFP2 par l’intermédiaire du réseau des officines, dont les chirurgiens-dentistes peuvent bénéficier. Cette opération a été communiquée par le message DGS-urgent du 5 mai.

    Une dotation de 24 masques par semaine (FFP2 en priorité, et selon les stocks disponibles) est attribuée à tout chirurgien-dentiste sur présentation en pharmacie d’une carte professionnelle mentionnant n°RPPS / n°ADELI.

    Ce dispositif ministériel était en application pour toute la durée du mois de mai 2020, a été étendu au mois de juin, et « sur plusieurs semaines à partir du mois de juillet » (source : ARS).

    Allez retirer vos masques en pharmacie même si vous n’en avez pas besoin dans l’immédiat ! Par anticipation d’une seconde vague épidémique de Covid-19, l’ARS recommande la constitution pour chaque professionnel d’un stock de masques équivalent à 3 semaines de consommation par sécurité, en plus des besoins actuels. Il semble que tous les professionnels concernés par la doctrine nationale de distribution des masques « Etat » par les officines ne retirent pas leur dotation hebdomadaire.

    Fin prévisionnelle du dispositif : semaine du 28 septembre au 4 octobre 2020 (source : message DGS-urgent du 31 juillet 2020)

    Equipement par l’URPS des chirurgiens-dentistes en masques FFP2 et surblouses

    Alors que le confinement a été levé au lundi 11 mai, marquant ainsi la réouverture des cabinets dentaires de ville et la fin du système de garde en semaine, il demeure qu’à ce jour tous les cabinets dentaires ne sont pas forcément en mesure de réouvrir, pour cause de persistance des difficultés d’approvisionnement des cabinets en EPI nécessaires pour assurer les soins dans des conditions de sécurité optimales et conformément aux recommandations d’experts nationales.

    Dans ces conditions, l’URPS s’est résolue à pourvoir gratuitement tous les chirurgiens-dentistes libéraux de Bourgogne Franche-Comté d’un kit d’EPI contenant :

    • 50 masques FFP2
    • 30 surblouses imperméables

    Afin de pouvoir bénéficier d’un kit, il est obligatoire de s’inscrire auprès de l’URPS en passant par le formulaire prévu à cette adresse. Ce formulaire délivrera un bon qui ouvrira droit de retirer un kit à un point de retrait départemental.

    NB : ces kits ne peuvent être retirés que dans les points de retrait départementaux établis et sur présentation du bon. Les dates de retrait sont communiquées à cette adresse. Pour toute autre information, merci de consulter notre Foire aux Questions spécifiquement dédiée à cette action.

    Prise en charge des tests virologiques et sérologiques Coronavirus pour les professionnels de santé et leurs employés

    Par dérogation à l’article L. 6211-10 du code de la santé publique et à l’article L. 162-13-2 du code de la sécurité sociale, les professionnels de santé ou leurs employés […] peuvent bénéficier, à leur demande et sans prescription médicale, sur présentation d’un justificatif attestant de l’une de ces qualités, dans le laboratoire de biologie médicale de son choix, d’examens de détection du génome du SARS-CoV-2, d’examens de recherche des anticorps dirigés contre ce virus ou de ces deux examens, intégralement pris en charge par l’assurance maladie.

    (Source : article 24 de l’arrêté du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l’état d’urgence sanitaire et dans ceux où il a été prorogé)

    Laboratoires de biologie médicale ouverts au public pour la réalisation des prélèvements Covid19

     

    Coordonnées détaillées des laboratoires de biologie médicale ouverts au public

  • Rubrique complémentaire - publications scientifiques

    Formes cliniques atypiques de coronavirus – Message d’Alerte Rapide Sanitaire du ministère.

    Risques et recommandations pour les soins bucco-dentaires dans le contexte d’épidémie au Coronavirus – Collège national des chirurgiens-dentistes universitaire en santé publique.

    Survie comparée du SARS-CoV-2 et SARS-CoV-1 dans les aérosols sur différentes surfaces – Neeltje van Doremalen et al., 2020.

    Inactivation des coronavirus par procédure de désinfection des surfaces – Kampf G et al., 2020. Persistence of Coronaviruses on inanimate surfaces and their inactivation with biocidal agents. J Hosp Infect.