Actualités

19
MAR
2020

Conduite à tenir – chirurgiens-dentistes à l’égard du COVID19 / SARS-COV-2

Cet article actualise la conduite à tenir du chirurgien-dentiste à l’égard du Covid-19 publiée le 2 mars 2020 sur notre site – la situation épidémique ayant évolué depuis – et donne la nouvelle conduite, donnée par le Conseil National de l’Ordre des chirurgiens-dentistes au 18 mars 2020, dans la lutte contre le coronavirus.

CLIQUEZ ICI POUR VISUALISER LE PROTOCOLE

comment : Off
09
MAR
2020

Lib-ORSAN : une application mobile d’alertes sanitaires locales pour les libéraux

Dans le contexte épidémique relatif au coronavirus, nous vous informons de la mise à disposition récente d’une application mobile (gratuite) en faveur d’une meilleure organisation de la médecine de ville devant les situations sanitaires exceptionnelles – à l’occasion du déclenchement de plans ORSAN.

Au moyen de cette application, mise en place et à l’initiative de l’URPS Médecins Libéraux de Bourgogne Franche-Comté, tout professionnel de santé libéral peut, sur inscription, être informé des dernières alertes sanitaires pour une intégration locale optimale dans l’organisation des soins de ville.

Vous pourrez retrouver l’application ainsi que toutes ses autres fonctionnalités sur l’AppStore et le GoogleStore.

comment : Off
02
MAR
2020

Coronavirus : informations et conduite à tenir

Chère consoeur, cher confrère,

Vous pourrez retrouver toute l’actualité concernant l’épidémie au lien suivant menant sur Santé Publique France, avec les chiffres clés, et comprenant notamment le nombre de cas investigués (par région), le nombre de cas confirmés (par région), et un ensemble de documents supports à l’usage des professionnels.

NUMERO VERT pour les questions non-médicales – le ministère a activé la plateforme téléphonique d’information, accessible au 0800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, 7 jours sur 7, de 8h à 21h), pour tout renseignement et conseils à l’égard de la maladie, si vous avez voyagé dans une zone où circule le virus ou côtoyé des personnes qui y ont circulé.


Le caractère très évolutif de l’épidémie du Coronavirus – Covid19 a conduit le ministère des Solidarités de la Santé à actualiser les recommandations pour les personnes en provenance des zones d’exposition suivantes : Chine Continentale, Hong Kong, Macao, Singapour, Corée du Sud, Iran, et les régions de LombardieVénétie et Emilie-Romagne en Italie. (Source ; attention les zones peuvent évoluer quotidiennement)

Conduite à tenir pour les chirurgiens-dentistes :

  • Munissez-vous, si possible, de masques respiratoires de type FFP2, conformément à la recommandation de la DGS. A défaut, le port du masque chirurgical de type IIR reste de rigueur.

      1. Des ruptures d’approvisionnement sont signalées chez la majorité de nos fournisseurs habituels, tant en ce qui concerne les masques de type IIR, que les masques de type FFP2.
      2. En cas de pénurie de masques chirurgicaux à votre cabinet, et conformément à l’instruction de la DGS du 2/03/20, vous pouvez, sur présentation de votre carte CPS comportant votre numéro RPPS, retirer 1 boite de 50 masques à l’officine de proximité.

 

  • Si vous recevez des patients venant des zones à risque depuis moins de 14 jours, même s’ils ne présentent aucun signe de la maladie, essayez si possible et au préalable de retarder les soins jusqu’à ce que le délai de 14 jours sans symptômes soit écoulé (source : département alertes et crise ARS). En outre, il est recommandé pour ces personnes de :

      1. Surveiller leur température 2 fois par jour
      2. Porter un masque chirurgical en présence de leur entourage et en dehors du domicile
      3. Réduire les activités non indispensables (cinéma, restaurant, soirées…) et la fréquentation de lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, établissements d’hébergement pour personnes âgées…)
      4. Se laver les mains régulièrement (Source)

 

  • En cas de patient venant de ces zones et présentant à son arrivée au cabinet dentaire des signes d’infection respiratoire, de fièvre ou de difficultés à respirer (= cas suspect ou cas possible) :

      1. Faire porter un masque chirurgical par le patient et assurez-vous de la désinfection de ses mains par friction hydroalcoolique.
      2. Evaluer le risque potentiel au regard du nombre de personnes dans la salle d’attente au moment du passage du patient.
      3. Contactez le SAMU Centre 15 en faisant état de la situation pour l’analyse de situation.
      4. Dans l’hypothèse du risque, c’est le SAMU qui sera chargé d’organiser le transport du patient vers l’établissement de santé. (Source)
      5. NE PAS ORIENTER LE PATIENT VERS LES URGENCES.

 

La liste des établissements hospitaliers de la région habilités par l’ARS pour la prise en charge des cas confirmés est la suivante (source) :

  • CHU de Dijon
  • CHU de Besançon
  • Auxerre
  • Sens
  • Chalon-sur-Saône
  • Mâcon
  • Nevers
  • Lons-le-Saunier
  • Hôpital Nord-Franche-Comté
  • Vesoul

 

Documents importants :


Bien confraternellement.

Dr Pierre-Olivier DONNAT, Président de l’URPS

comment : Off
05
NOV
2019

Carte interactive – la 2ème version est en ligne !

Conformément à notre annonce du 15 février dernier, l’Union Régionale a le plaisir de vous informer que la nouvelle version de son module de cartographie interactive est en ligne.

Donnant une image de la situation de l’offre de soins bucco-dentaire en Bourgogne Franche-Comté et informant sur les caractéristiques du territoire et des patients au regard de multiples indicateurs intéressant de près l’exercice du chirurgien-dentiste, cette 2ème version du module se veut ainsi être un outil décisionnel toujours plus pertinent en matière d’installation des praticiens, et d’apports d’éléments de réflexion quant à la relation entre l’offre de soins bucco-dentaires et les besoins régionaux.

S’appuyant sur une technologie désormais plus performante et plus rapide, le nouveau module aborde de façon plus intuitive les différents indicateurs « métier » et donne davantage d’informations sur le cadre de vie régional. Mais surtout, il comporte une toute nouvelle fonctionnalité permettant une meilleure approche spatialisée des temps d’accès sur le territoire : la carte isochrone. En 3 clics, cet outil vous permet dès à présent de connaître, à partir de n’importe quel point de la carte, quelle distance peut être franchie en moins de 10, 15, 20 et 30 minutes… Idéal lorsqu’on souhaite connaître la pertinence stratégique d’un cabinet à cet endroit !

Mais ce n’est pas fini ! Le module continue d’évoluer, et nous ne manquerons pas de vous en informer.

comment : Off
21
OCT
2019

Aide au stage des étudiants en région : quel bilan de l’action de l’URPS à ce jour ?

L’aide au stage actif d’odontologie en Bourgogne Franche-Comté de l’union régionale est une action à l’origine franc-comtoise, qui a été étendue à la Bourgogne en 2016 suite à la réforme territoriale. Son objectif : apporter une aide financière aux étudiants en chirurgie dentaire signant pour la réalisation de leur stage actif de 6ème année chez un praticien de Bourgogne Franche-Comté, afin de leur faire découvrir l’attrait professionnel et la qualité de vie de notre région.

Maintenant en place depuis plus de 4 années universitaires en Bourgogne Franche-Comté et après nos campagnes d’information, l’aide de l’URPS est désormais mieux connue auprès des étudiants des facultés de chirurgie dentaire alentours. Nous vous proposons donc aujourd’hui de faire un point sur cette l’action, ainsi qu’une brève restitution des résultats des questionnaires auprès des étudiants sur la qualité de leur stage et leurs aspirations professionnelles, au titre des 4 années universitaires entre 2015-2016 et 2018-2019.

  • Nombre d’aides octroyées / nombre d’aides demandées : 42/44 (soit 95,5%)
  • Montant total des aides octroyées : 29250€
  • Provenance des étudiants par année universitaire :

Aucune demande de la part d’étudiants de la faculté de Lyon au cours de ces 4 dernières années, mais déjà 3 demandes lyonnaises reçues pour 2019-2020.

  • Qualité des stages perçue par les étudiants : excellente sur pratiquement tous les plans : qualité des échanges avec le maître de stage, perception de la réalité professionnelle du chirurgien-dentiste, apports professionnels, apports cliniques, apports humains…
  • Vigilance sur les apports péricliniques (organisation, management et gestion du cabinet) : ils sont très bons dans seulement 46% des cas, et assez bons pour 43%. Ils sont moyens à faibles pour 11% des cas.
  • Nombre moyen de praticiens dans le cabinet de stage (stagiaire exclu) : 2,06
  • Nombre moyen de fauteuils dans le cabinet de stage : 2,86. Le nombre de fauteuils dans le cabinet est strictement supérieur au nombre de praticiens (stagiaire exclu) dans 61% des cas.
  • Nombre moyen d’assistantes dans le cabinet de stage : 2,43
  • Territorialité :
    • 86% des répondants seraient prêts à s’installer en milieu périurbain, 64% en milieu rural, et 46% en milieu urbain.
    • 86% des répondants seraient prêts à s’installer en zone intermédiaire, 76% en zone sous-dotée en chirurgiens-dentistes, et 18% en zone sur-dotée en chirurgiens-dentistes.
  • Déterminants du lieu d’installation (moyenne/10 par critère, 10 = très important, 0 = pas important) :

Sans surprise, la proximité du (de la) conjoint(e) et le cadre de vie sont les premiers déterminants du lieu d’installation. Les arguments professionnels arrivent ensuite. La proximité de la famille et des amis est très secondaire.

 

comment : Off
17
OCT
2019

Grippe saisonnière : vigilance pour le chirurgien-dentiste

A la réception de l’instruction de la DGS du 7 août 2019 relative aux mesures de prévention et de contrôle de la grippe saisonnière, rappelons que chaque année en France, 2 à 6 millions de personnes développent un syndrome grippal, et 9700 décès sont attribuables à la grippe. Les personnes âgées sont celles qui payent le plus lourd tribut à cette pathologie.

Cette infection respiratoire demeure imprévisible et rend indispensable l’application de mesures de prévention en amont et au cours de l’épidémie. Elle concerne tous les professionnels de santé, en particulier le chirurgien-dentiste.

Insistons notamment sur 2 points :

1° – Vaccination

La vaccination anti-grippale est recommandée pour les personnes de 65 ans et plus, des femmes enceintes, et divers profils de patients atteints de pathologies les rendant vulnérables. Nous rappelons qu’elle est également fortement recommandée pour tout professionnel de santé en contact régulier et prolongé avec les patients.

2° – Mesures barrières

Pour le chirurgien-dentiste et le personnel du cabinet, insistons plus particulièrement sur les principales barrières permettent de limiter la diffusion du virus : le port du masque, des lunettes de protection, des gants, et l’hygiène des mains.

  • Masque chirurgical : les masques du chirurgien-dentiste, au-delà d’être marqués CE, doivent correspondre au type IIR, pour une efficacité de filtration bactérienne supérieure ou égale à 98% et résistant aux éclaboussures. Respecter le sens de pose : barre rembourrée sur le nez en haut et plis plongeants. Le masque doit recouvrir le nez, la bouche et le menton, et doit être changé entre chaque patient.
  • Lunettes : les lunettes de vue ne suffisent pas à protéger du nuage dentaire, notamment sur les côtés. Il est possible d’utiliser un masque à visière où des lunettes de protection adaptées à la vue.
  • Gants : les gants à usage unique doivent impérativement être changés entre chaque patient, et à chaque interruption de soins (téléphone, accueil…).
  • Hygiène des mains : le port des gants ne se substitue pas à la pratique de l’hygiène des mains. Une friction avec une solution hydro alcoolique doit être effectuée avant et après chaque soin/examen.

Références :

comment : Off
31
MAI
2019

Ne pas confondre : syndicats, Ordre et URPS

Entre assurances et mutuelles, URSSAF, Conseil de l’Ordre, CPAM, Service Médical, syndicats professionnels, ARS, établissements de santé, collectivités territoriales, cabinets professionnels, groupements divers et variés et associations à n’en plus finir, force est de constater que le paysage institutionnel des professions de santé est dense, et qu’il est parfois difficile d’y voir clair au milieu de la brume quotidienne de correspondances avec nos patients, nos confrères, notre prothésiste, nos fournisseurs…

L’URPS, au sein du millefeuille associatif, passe donc bien souvent à l’arrière-plan aux yeux de la profession, et peut devenir associée à une nébuleuse dans laquelle il est difficile de se rappeler qui fait quoi. La confusion la plus récurrente que nous observons est celle entre syndicats, Conseil de l’Ordre, et URPS.

Nous vous proposons donc une petite mise au point comparative de ces 3 structures.

Organismes Syndicats Ordre URPS
Prérogatives Représentent et défendent les intérêts des chirurgiens-dentistes devant les partenaires institutionnels.

Négocient les conventions avec l’Assurance Maladie.

Proposent des services d’accompagnement (juridiques, fiscaux…) à leurs adhérents en faveur de l’organisation de l’exercice au quotidien.

Veille au maintien des principes de moralité, probité, compétence et dévouement indispensables à l’exercice de la chirurgie dentaire.

Gère le registre professionnel.

Règle les litiges (patient-praticien et praticien-praticien).

Contrôle et sanctionne les manquements à la déontologie et aux bonnes pratiques.

Contribue à l’analyse, l’organisation et l’évolution de l’offre de soins, et l’analyse des besoins de santé.

Contribue à élaborer et mettre en oeuvre des mesures en faveur de l’aménagement de l’offre de soins sur le territoire et l’accès aux soins des patients.

Met en place des actions de développement professionnel continu, de prévention des risques sanitaires, de promotion de la santé, en faveur de la profession et des patients.

Echelon national Oui Oui Non
Echelon régional Non Oui Oui
Echelon départemental Oui Oui Non
Qui adhère ? Tout praticien Tout praticien Praticiens libéraux seulement
Mode d’adhésion Facultatif Obligatoire Automatique


En espérant que les plus confus d’entre nous sauront se référer à cette page en temps utile.

Bien confraternellement.

Les membres de l’Union Régionale.

comment : Off
15
FéV
2019

Carte interactive – la 1ère version de l’outil décisionnel d’aide à l’installation est en ligne

L’Union Régionale a le plaisir de vous informer que la version initiale de son module de cartographie interactive est en ligne.

Conçu pour les chirurgiens-dentistes libéraux de Bourgogne Franche-Comté et étudiants en odontologie, ce module a pour but :

  • de présenter un état de la profession en Bourgogne Franche-Comté,
  • d’exposer des éléments d’analyse en matière de démographie professionnelle,
  • d’apporter une aide stratégique en vue d’un éventuel projet d’installation.

 

Nous vous informons cependant que ce module n’est pas un produit dans sa version définitive. En effet, le thème de la démographie professionnelle est un thème très vaste, complexe, qui nécessite une veille informationnelle permanente et le développement constant d’analyses innovantes et scientifiquement fondées. Nous ne manquerons pas de faire évoluer cet outil en faveur de la profession, et de vous informer des développements de celui-ci.

comment : Off
05
DéC
2018

Évènements indésirables : questions fréquentes

Dans le secteur libéral, les professionnels de santé ont très peu tendance à déclarer la survenue d’évènements indésirables à leur cabinet, et ce pour plusieurs raisons : le signalement, au-delà de son caractère anxiogène et chronophage, instille la crainte de s’exposer à des sanctions, et ne permet souvent pas de dégager des solutions pour l’exercice au quotidien.

Cependant, il semble que demeurent encore un certain nombre de malentendus vis-à-vis de cette procédure. C’est pourquoi nous vous avons composé une page spécialement sur le sujet, afin de revenir sur certaines définitions, décrets et champ d’application, et leur processus de traitement. En espérant qu’elle vous permettra d’aborder la question des évènements indésirables à la fois avec plus de vigilance et de sérénité.

Vous pourrez retrouver cette page dans notre rubrique « Documentation ».

comment : Off