Actualités

05
MAI
2020

Coronavirus : les chirurgiens-dentistes désormais bénéficiaires des masques par l’intermédiaire des officines

Conformément à la conduite édictée par le Conseil National de l’Ordre au 18 mars 2020, tous les cabinets dentaires de la région ont été amenés à fermer leurs portes et reporter leurs rendez-vous pour toute la durée de la période de confinement. Toute activité de soins bucco-dentaires est depuis limitée aux actes strictement urgents, exclusivement réalisés dans les cabinets dentaires de garde départementaux, lesquels sont dûment équipés des protections individuelles nécessaires.

En raison de ce fonctionnement spécifique, les chirurgiens-dentistes de ville et hors du système de garde n’étaient jusqu’alors pas destinataires des stocks de masques chirurgicaux et FFP2 envoyés par le Ministère de la Santé et des Solidarités par l’intermédiaire du réseau des officines. En effet, un circuit de distribution à part avait été mis en place au niveau du Conseil National, visant à pourvoir au système de garde des chirurgiens-dentistes (cf. Dossier Coronavirus et liste de diffusion DGS-urgent).

Mais la perspective de la levée du confinement et de la reprise des activités au 11 mai change la donne.

En effet, conformément à l’annonce officielle de ce jour sur DGS-urgent, et afin d’accompagner les professionnels de santé de ville à la reprise des activités en sortie de confinement, le Ministère procède en cette semaine du 4 mai à l’envoi d’une dotation de masques chirurgicaux et FFP2 par l’intermédiaire du réseau des pharmacies, dont les chirurgiens-dentistes pourront bénéficier.

Une dotation de 24 masques FFP2 par semaine sera attribuée aux chirurgiens-dentistes (source 1, source 2) à partir du 11 mai sur présentation en pharmacie d’une carte professionnelle sur laquelle figure le numéro RPPS ou ADELI.

NB : cette dotation, dont le montant a été fixé par le Ministère, représente un MAXIMUM attribuable au chirurgien-dentiste par le pharmacien. Il faut garder à l’esprit que les stocks des officines sont limités : les chirurgiens-dentistes ne sont pas les seuls à avoir le droit d’en retirer, et les quantités livrées ne sauraient couvrir les dotations indiquées de chaque professionnel de la région par semaine.

Partager cet article

comment : Off